Qemu. Logiciel Libre de Virtualisation léger, rapide et puissant

Qemu logo officiel

Qemu ?

Qemu est un logiciel libre multiplates-formes permettant la virtualisation de nombreux types d'architectures dans un système d'exploitation. Ceci permet d'installer des machines virtuelles totalement supportant une architecture différente de son système natif. PowerPC, x86, ARM et beaucoup d'autres architectures sont supportées. Qemu, développé par le français Fabrice Bellard (qui a également développé FFmpeg), est un concurrent de VirtualBox, en plus léger et même plus simple, malgré le fait qu'il s'utilise depuis un terminal. Ses fonctionnalités le rendent vraiment puissant.

Qemu-Anarchy-box

Exemple d'utilisation “basique”

Je vais vous montrer comment utiliser Qemu sous GNU/Linux dans cet exemple simple, pour tester et installer, de manière générique, de nombreuses ISOs de systèmes d'expploitations.

Je vous recommande d'abord de créer un dossier dans votre espace personnel, nommé pour l'exemple “Qemu”. Placez dedans les ISOs téléchargées des distributions à installer (ArchLinux, xBuntu, xBSD...). Ensuite, depuis un terminal, vous devrez créer un conteneur ; un fichier “image” qui contiendra votre système invité. Pour chaque ISO à installer, il faudra créer un nouveau conteneur, si vous voulez conserver le système déjà installé dedans.

On va dans cet exemple, d'abord, créer le fichier d'une image virtuelle de 22Go. Celui-ci fera quelques Ko de base, et grossira avec l'installation, mais ne pourra dépasser ces 22Go.

cd Qemu/
# Création du fichier image, avec une taille maximum de 22 Go
qemu-img create -f qcow2 Conteneur-ISO.img 22G

# Lancement (et installation) de l'ISO dans le fichier image
qemu-system-x86_64 -m 2048 -boot d -enable-kvm -smp 3 -net nic -net user -hda Conteneur-ISO.img -cdrom ubuntu_x86_64.iso

À ce stade, une nouvelle fenêtre s'ouvre, et l'ISO se lance. De mamnière classique, vous pourrez tester votre live Linux, et bien sûr l'installer dans le conteneur créé. Une fois votre système fraîchement configuré, pour le lancer, sans repasser par le “live”, lancez cette commande dans le dossier Qemu.

qemu-system-x86_64 -m 2048 -boot c -enable-kvm -smp 3 -net nic -net user -hda Conteneur-ISO.img

Explications des options renseignées.

Si votre système d'exploitation cible est sous une autre architecture que dans cet exemple, il suffit de remplacer “x86_64” par celle qui convient. Voici la liste des architectures supportées.

qemu-system

Ma petite astuce dans une fonction personnelle

Afin de vous éviter d'avoir à chercher votre dernière commande dans le terminal, créez une fonction (ou un alias) dans le fichier .bashrc, comme celle-ci. Elle permet de lancer votre système invité (ex: en validant juste 'vmstart' sans les apostrophes), indépendemment du dossier ouvert.

function vmstart {
dir=$(pwd)
clear
echo 'Chargement de votre système virtualisé...'
cd $HOME/Qemu/
qemu-system-x86_64 -m 2048 -boot c -enable-kvm -smp 3 -net nic -net user -hda Conteneur-ISO.img
cd $dir
}

Infos, Téléchargements et Documentations

Vous pouvez télécharger Qemu ici, ou bien utiliser vos commandes habituelles pour l'installer depuis les dépôts de votre système d'exploitation. La documentation officielle est complète. Un blog pour suivre son actualité est également disponible.

Tags

Venez en parler avec moi sur Mastodon